” Apport de la restauration écologique à la résilience des mangroves par analyse de cas “

Lancement des travaux de thèse sur ” Apport de la restauration écologique à la résilience des mangroves par analyse de  cas : Costa Rica, Bénin, Philippines, Afrique de l’Ouest, Indonésie et Guyane française”

Ce projet de recherche, conduit par Rachel Bitoun et développé en collaboration avec O. Lebrun et E. Dutrieux de Créocéan et de S. Pioch du centre d’écologique fonctionnelle et évolutive – Université Paul Valéry-Montpellier III a pour objectif de proposer une approche intégrée de la restauration écologique des mangroves prenant en compte à la fois des facteurs écologiques, biophysiques et socio-économiques, tous trois affectant directement le potentiel de résilience de l’écosystème.

Au regard de l’efficacité de la préservation des mangroves encore aujourd’hui insatisfaisante face à l’urgence écologique, quelles réponses opérationnelles peuvent être proposées afin d’améliorer la performance des projets visant à protéger et à restaurer les mangroves ?

En savoir plus :
Lire la présentation en français
> Lire la présentation en anglais